5 jeunes en vie dans rue et des clowns venu presque derrière eux

samedi 07 décembre 76381 Partages

5 jeunes en vie dans rue et des clowns venu presque derrière eux

ATTENTION ATTENTION AUX JEUNES !

Populaire

  1. Un raciste tente de faire interdire le black friday

    1

    Un raciste tente de faire interdire le black friday Christopher Haïneuken, un jeune homme du bas-Rhin s’est récemment révolté depuis qu’il a appris que le black Friday devenait désormais une journée officielle en France. Il considère, à juste titre ou non, que cette journée est totalement hors la loi et propage des idées discriminatoires. Voici ce qu’il disait encore hier à la télévision française : « Je trouve inadmissible qu’on puisse faire en 2017 l’apologie d’une couleur de peau un vendredi par an ! Surtout le noir ! » Une plainte a donc été déposé par Christopher auprès de La Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) afin de faire interdire le Black Friday en France, expliquant aux journalistes qui l’interviewaient qu’une journée dédiée aux blacks était acceptable uniquement dans le cas où l’on « consacrait une journée aux blancs, une journée aux jaunes, etc… » « Je trouve ça totalement injuste ! c’est du racisme anti-blancs » assénait-il à la fin de son interview. D’autres personnes interrogées n’étaient pas du même avis et semblaient plus modérées : « Moi, perso je kiffe les blacks de ouf, donc une journée avec que des black, je vais pas cracher dessus » annonçait Kathy, une jeune étudiante en sociologie. Stéphane était tout aussi enthousiaste : « On a bien la journée sans voiture, la journée de la femme, alors pourquoi pas une journée pour les blacks, ça me choque pas » Le jeune Christopher aura-t-il gain de cause, l’avenir nous le dira. La question se pose désormais de savoir si nous pourrons continuer à fêter le black Friday en toute impunité.

  2. Neymar change de prénom pour : Jean

    2

    Neymar change de prénom pour : Jean Pour jouer en France, Neymar souhaite changer de prénom. Il a choisi le prénom Jean, plus français, pour éventuellement obtenir la nationalité Française et jouer dans l'équipe de France. Jean Neymar le bien nommé, fera une demande de changement de prénom dès que son transfert sera officiellement acté.

  3. L'UE autorise ses gardes côtes à tirer sur les migrants au risque de les tuer

    3

    L'UE autorise ses gardes côtes à tirer sur les migrants au risque de les tuer L'UE à travers son agence frontalière Frontex, autorise ses gardes cotes à ouvrir le feu sur les migrants tentant d'entrer en Europe. C'est ce que rapporte un journal Américain qui a récupéré les preuves et interrogé des migrants blessés par balle au large de la Grèce. Plusieurs migrants syriens ont été blessés par balle alors qu'ils tentaient de joindre la Grèce en partant de la Turquie. Armés de fusils mitrailleurs et d'armes de point, les gardes cotes ont fait feu sur leur embarcation. Dans le rapport d'incident publié par l'agence de gardes cotes européens Frontex, il est fait état de 16 impacts de balle sur le bateau transportant des syriens. Trois blessés dont une femme ont raconté leur histoire au journal américain. Ils racontent que le bateau faisait route vers l'île de Chios en grèce, quand des gardes cotes ont foncé sur eux. Ils ont ouvert le feu puis crié STOP, à ce moment là, 3 personnes sont blessées à l'avant du bateau. Le capitaine turc s'arrête, les gardes cotes se rapprochent, voyant leurs armes, le capitaine prend peur et fait demi tour vers la turquie. Les gardes cotes les pourchassent en tirant à nouveau, jusqu'à ce que le bateau turc s'arrête. Les gardes cotes balancent les victimes dans leur bateau "comme des animaux" relate une migrante blessée à la colonne vertébrale, puis les rapatrie en grèce pour les hospitaliser. La migrante d'origine syrienne a ensuite rejoint l'Allemagne où son mari est arrivé un an auparavant. C'est elle qui a raconté son histoire au journal américain qui a mené l'enquête, et découvert que l'agence Frontex ne se cache pas de ses agissements. L'agence Frontex est mandatée par l'UE pour protéger les cotes européennes de l'immigration clandestine. Son pouvoir est de plus plus étendu par l'UE, au point de l'avoir dotée du permis de tirer pour ne pas dire de tuer, les migrants faisant route vers le vieux continent. Un procédé qui n'est pas sans rappeler celui de la frontière entre le Mexique et les USA, qui permet de tirer à vue sur tous les Mexicains qui tenteraient de franchir le mur de barbelés.

  4. ALERTE: Une tornade de vaches se dirige droit vers le Nord

    4

    ALERTE: Une tornade de vaches se dirige droit vers le Nord Une tornade de vaches se dirige tout droit vers le nord de la france, et devrait atteindre la belgique dimanche. Une alerte de niveau 4 a été émise par l'agence européenne de météorologie. On ignore actuellement comment s'est formé ce phénomène, en revanche, il a déjà été observé une tornade de poissons au Canada. Il s'agit d'un phénomène rare mais explicable par le fait que la tornade ait pris naissance dans l'océan, aspirant les poissons au passage. Lors de son passage sur terre, la tornade perd peu à peu de sa force, il pleut alors des poissons pendant quelques heures.

  5. Un guantanamo français en cours de construction

    5

    Un guantanamo français en cours de construction Sur le modèle du centre de détention américain de Guantanamo, la France construit sa prison pour ses terroristes. Le site de construction se situerai en Guyane, dans la jungle, sur un terrain actuellement réservé aux entraînements de la légion. Ce centre de détention servira aux membres de la coalition, qui pourront y emprisonner les terroristes et membres présumés de ISIS. La France financerai ce projet en coopération avec les USA, elle assurera la mise en place du personnel. Ce seront en effet des militaires français qui surveilleront cette prison spéciale. Une convention garantissant les droits des prisonniers serai en cours de discussion, en parallèle. Cette convention interdirai la torture et règlementerai la recevabilité des aveux. Seuls les terroristes condamnés, les prisonniers de guerre, et les détenus fichés s, seraient incarcérés dans ce centre de détention. Etant donné sa fonction particulière, des règles d'exception seraient applicables à ce centre, il échapperait donc aux règles de droit commun applicables au territoire français. Il s'agit d'une mesure extraordinaire nécessaire en cas de guerre, le centre de détention n'est pas destiné à conserver son statut spécial de manière permanente. Il sera reconverti à l'issu de la guerre contre le terrorisme, en caserne militaire pour les forces spéciales en formation dans la forêt tropicale.