Limoges : Il crie "Le pouvoir aux athées!" avant de ne rien faire.

lundi 13 juillet 68029 Partages

Limoges : Il crie

Scène irréaliste sur le champ de Juillet, en ce matin du 3 octobre à 6:50 : face à toute une foule habituée à traverser le champ, il crie "Le pouvoir aux athées!", puis continue son chemin.

"Franchement, je ne pensais pas qu'on vivrait ça un jour", s'exprime dubitativement Marie* , 19 ans, qui prenait la route de l'université. "C'est dingue de se dire que des athées extrémistes qui sortent de bon matin puisse crier avant de ne rien faire". D'autres personnes ont toutefois gardé leur sang froid comme Aymeric, un habitué de la traversée du parc. "Ouais, bon, t'as toujours des abrutis qui gueulent pour rien, tu peux pas non plus tout écouter...", dit-il avant de remettre son casque sur les oreilles.

"Pourquoi est-ce que cette homme avait crié "Le pouvoir aux athées" ?" Se questionne Pierre Méridien, expert en sciences religieuses, que nous avons contacté après cette information. "Il me paraît évident que d'autres mettent toujours à l'épreuve chaque déclaration polémique avec un acte ignoble qui fait ignorer le cri. Pour les athées, ne rien faire est déjà un moyen de prouver que leur parole est pleine de sens : plutôt que d'imiter simplement ceux qui crient puis agissent, les athées crient et... bah c'est tout."

"C'est une mauvaise blague, pas de quoi en faire un article de presse!" s'offusque Alain Rodet, l'ex-maire de Limoges, qui n'a pas voulu en dire un mot de plus. C'était mal connaître nos journalistes qui souhaitaient faire un article sur le sujet. Mais comme nous confiait Marie avant de partir, "clairement, rien ne va plus, si les athées se mettent à crier leur inaction !"


Recommandé