6 kilos de cannabis, 400 grammes de cocaïne, 13 armes : un homme mis en examen à Bastia

mercredi 16 octobre 65302 Partages

6 kilos de cannabis, 400 grammes de cocaïne, 13 armes : un homme mis en examen à Bastia

Après la perquisition de son appartement à Bastia, un homme de 25 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire dans une affaire de trafic de stupéfiants et de détention d’armes. De grosses quantités de drogue et des armes ont été retrouvées chez lui.

Par Anouk Passelac
Publié le 17/09/2019 à 08h00

Un homme de 25 ans, Christian.M , a été mis en examen et placé en détention provisoire à Borgo suite à la perquisition de son appartement lundi 16 septembre, où les policiers ont retrouvé de grosses quantités de cannabis, de cocaïne et des armes à feu.

L’individu avait été interpellé la veille par des policiers de la sûreté départementale suite à un contrôle routier. 4 000 euros en espèce et des produits stupéfiants avaient été retrouvés sur lui.

13 armes dont 2 fusils à pompe

La perquisition de son domicile à Bastia a permis de découvrir un peu plus de 6 kilos d'herbe de cannabis, 400 grammes de cocaïne, une trentaine de grammes d'héroïne et des balances. Mais aussi environ 20 000 euros en liquide et treize armes de différent type dont deux fusils à pompe et un pistolet mitrailleur.

Lundi 16 Septembre, l’homme a été présenté à un juge d’instruction et mis en examen. Il est notamment suspecté de trafic de stupéfiants. Il fait également l’objet de poursuites judiciaires pour détention illégale d'armes, blanchiment et association de malfaiteurs.

L’homme a ensuite été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Borgo. Il était déjà connu des services de police mais seulement pour des délits routiers.

Les investigations se poursuivent. L’enquête a été confiée par le parquet de Bastia à la police de la sûreté départementale et à la police judiciaire.

Populaire

  1. Un raciste tente de faire interdire le black friday

    1

    Un raciste tente de faire interdire le black friday Christopher Haïneuken, un jeune homme du bas-Rhin s’est récemment révolté depuis qu’il a appris que le black Friday devenait désormais une journée officielle en France. Il considère, à juste titre ou non, que cette journée est totalement hors la loi et propage des idées discriminatoires. Voici ce qu’il disait encore hier à la télévision française : « Je trouve inadmissible qu’on puisse faire en 2017 l’apologie d’une couleur de peau un vendredi par an ! Surtout le noir ! » Une plainte a donc été déposé par Christopher auprès de La Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) afin de faire interdire le Black Friday en France, expliquant aux journalistes qui l’interviewaient qu’une journée dédiée aux blacks était acceptable uniquement dans le cas où l’on « consacrait une journée aux blancs, une journée aux jaunes, etc… » « Je trouve ça totalement injuste ! c’est du racisme anti-blancs » assénait-il à la fin de son interview. D’autres personnes interrogées n’étaient pas du même avis et semblaient plus modérées : « Moi, perso je kiffe les blacks de ouf, donc une journée avec que des black, je vais pas cracher dessus » annonçait Kathy, une jeune étudiante en sociologie. Stéphane était tout aussi enthousiaste : « On a bien la journée sans voiture, la journée de la femme, alors pourquoi pas une journée pour les blacks, ça me choque pas » Le jeune Christopher aura-t-il gain de cause, l’avenir nous le dira. La question se pose désormais de savoir si nous pourrons continuer à fêter le black Friday en toute impunité.

  2. Vous aussi, utilisez les sites de fake news comme lanceurs d'alerte

    2

    Vous aussi, utilisez les sites de fake news comme lanceurs d'alerte Les sites de fake news sont utilisés par les lanceurs d'alerte pour garantir leur anonymat. Vous aussi, si vous avez des informations sensibles à faire diffuser, utilisez les sites de fake news pour diffuser votre opinion. Ne les utilisez pas pour faire de la diffamation évidemment, mais exprimez vous, faites connaitre votre opinion, témoignez de vos enquêtes et documentations sur les dossiers qui préoccupent la population. N'hésitez pas à utiliser les outils qu'internet met à votre disposition pour diffuser vos idées qui peuvent aider le peuple à se faire sa propre idée du monde. La frontière entre la légalité et la morale est mince. Cet article n'encourage pas à enfreindre la loi. Cet article vous encourage à témoigner de ce que vous vivez, de ce que vous avez découvert. Faites le sérieusement, armez vous de preuves au cas où. Mais cet outil de diffusion est maintenant assez puissant pour inonder le net de ce que vous savez, pour alerter la population dans un esprit journalistique. Vous ne pourrez jamais vous cacher derrière un site web pour diffuser des idées. Vous serez toujours responsables de ce que vous publiez. Cependant, cet outil vous permet de diffuser ce que vous voulez. Gardez à l'esprit qu'on nous lit, on nous surveille. La loi est un garde fou, respectez la, on ne le répètera jamais assez.

  3. Modifier son véhicule devient interdit dès 2018

    3

    Modifier son véhicule devient interdit dès 2018 Un pas de plus est franchi dans la lutte contre la modification des véhicules circulant sur le territoire français. Plus couramment appelée "tuning", cette mode se retrouve aujourd'hui en péril. En effet, une mesure votée le 6 décembre 2016 tend à vouloir interdire toute modification, qu'elle soit d'ordre esthétique ou d'ordre à altérer les performances de son véhicule. Finis donc les néons, kits carrosseries et autres reprogrammations moteurs, car à compter du 1er janvier 2018, toute modification relevée au contrôle technique ou par les forces de l'ordre lors d'un contrôle entraînera l'immobilisation pure et simple du véhicule. Cette mesure, adoptée à l'unanimité par le gouvernement, répond à l'augmentation des morts sur la route en 2016, constatée par la sécurité routière. En effet, on observait en septembre 2016 une augmentation de 4.3 des tués sur la route par rapport à septembre 2015, soit 62 décès supplémentaires. Le "tuning" a été pointé du doigt par les politiques, car il est la plupart du temps assimilé à des comportements dits "à risque" : excès de vitesse, "runs" sauvages, ... Les possesseurs de véhicules modifiés auront donc jusqu'au 1er janvier 2018 pour retirer toute trace de modification sur leur véhicule, sous peine de voir leur véhicule immobilisé. En outre, les personnes refusant de se plier à cette loi se verront écoper d'une amende de 1 500€.

  4. Meurtre: Le clown de st-Avold a encore frappé

    4

    Meurtre: Le clown de st-Avold a encore frappé Le clown tueur de st-Avold ayant sévit l'an dernier au moment d'halloween, est de nouveau réapparu et a fait une autre victime hier soir. La scène se passe dans le centre ville, un jeune homme sort de soirée, quand il se rend compte qu'un clown le poursuit avec un marteau. La couse poursuite s'engage dans les ruelles, jusqu'à ce qu'il soit rattrapé. Le clown lui assène 23 coups de marteau selon les caméras de surveillance. Le jeune homme rapidement secouru, décède à l'hôpital peu de temps après son arrivée. Il s'agit de la neuvième victime du clown en deux ans.

  5. Daesh revendique la météo pourrie de cet été

    5

    Daesh revendique la météo pourrie de cet été C'est officiel, Daesh vient de revendiquer la météo pourrie de cet été. Leur plan était de faire baisser la fréquentation des stations balnéaires françaises. L'organisation terroriste a réussit son coup, puisque les réservations dans les hôtels et la fréquentation des commerces ont fortement baissé, ce qui est confirmé par les chiffres du mois de juillet.

Populaire

6 kilos de cannabis, 400 grammes de cocaïne, 13 armes : un homme mis en examen à Bastia

6 kilos de cannabis, 400 grammes de cocaïne, 13 armes : un homme mis en examen à Bastia

Une lourde peine pour un jeune étudiant

Une lourde peine pour un jeune étudiant

Pressenti à Denain, l'officier CARAPLIS rejoint la PAF CALAIS

Pressenti à Denain, l'officier CARAPLIS rejoint la PAF CALAIS

?????????? ???????????

?????????? ???????????

KIKI LE CARRÉ EN LIQUIDATION JUDICIAIRE

KIKI LE CARRÉ EN LIQUIDATION JUDICIAIRE

Rappers are dying

Rappers are dying