La vie dure des enfants de mafieux

vendredi 30 octobre 64493 Partages

La vie dure des enfants de mafieux

La ville de Noisy-le-Sec connaîtra ce matin du 28 octobre, un drame d’une rare violence.
Meryem , une quinquagénaire de banlieue, perdra la vie de 7 coups de feu par son malfeteur , un simple père de famille en apparence, qui traîne en réalité derrière lui, le poid d’une anarchie des plus avides.
Avec plus de 10 000 membres a son actifs, la mafia du géant militaire russe , se place sur le podium des institutions les plus puissante de la planète.
Nikita Ruskovpf, adoucit sous le nom de Mustapha boudahmane, a purgé une peine de 20ans de prison, après plus de 10ans de pointilleuses recherches, « un soulagement » déclarait la fille de la victime a la cour d’assises d’Orsay , aussi amante de lursupateur le plus recherché de Russie.
L’individu qui avait tenté de fuir l’autorité francaise en algerie, a été rapidement interpellé, apres que les autorités algériennes eux identifiés l’une de ses fille à l’aéroport d’Alger, Massilya Ruskovpf , qui portait jusqu’à maintenant le nom de Massilya Boudahmane.
«  C’est une affaire qui ne doit pas aller plus loin que la commune » tairait la députée des VSCO soviétiques, porte parole du président soucieux, Poutine vladimir , en effet , l’affaire de la famille Ruskovpf ne quittera pas les archives de la ville tranquille de Noisy-le-Sec.


Recommandé