Il fait 10 ans d’études pour prescrire du Doliprane

lundi 26 octobre 85158 Partages

Il fait 10 ans d’études pour prescrire du Doliprane

Jérôme, jeune médecin généraliste de la région parisienne a vécu une expérience terrible lundi dernier. Reportage.
17 h 10. Paris. Un homme d’une quarantaine d’années sonne à la porte de Jérôme l’Orphelin médecin généraliste du 13e arrondissement de Paris. Une fois installé à son bureau, Jérôme attend tout sourire que son patient lui donne la raison de sa venue. Mais l’expression du visage du docteur change radicalement après l’énonciation des symptômes . « Un peu de fièvre, fatigue et nez bouché » confie cet homme qui semble déjà ragaillardi à la seule vue de Jérôme.
Le jeune médecin décide immédiatement d’ausculter son patient de plus près mais ses différentes investigations ne vont pas le rassurer : tension impeccable, respiration parfaite, non fumeur. le verdict est sans appel. Le praticien a affaire à un simple rhume.

Le drame qui suit est bien connu des médecins généralistes. Jérôme prend son carnet et rédige sous l’égide de son diplôme de médecine accroché au mur, une ordonnance pour du Doliprane 1000 grammes. « Dire que j’ai changé des couches de vieux lors de mes stages d’interne à l’hôpital. J’ai quitté ma copine pour réussir ma première année. Pendant 5 ans je me suis nourri uniquement de cacahuètes et de pistaches que je volais dans les bars… Tout ça pour faire une prescription à la portée de n’importe quel stagiaire de 3e en pharmacie. Je suis écœuré. » glisse Jérôme les yeux rouges et la voix chevrotante.


Recommandé