Notre-Dame de Paris : un compteur Linky mise en cause

vendredi 16 avril 92279 Partages

Notre-Dame de Paris : un compteur Linky mise en cause

Alors que France 2 diffuse ce soir le documentaire « Sauver Notre-Dame » qui revient sur les jours qui ont suivis l’incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, que savons-nous des suites de l’enquête du sinistre de la grande Dame ?

Il y a d’abord eu une odeur de brûlé

L’événement surnommé à l’époque « Notre-Drame » a ému la France entière et en première place les parisiens venus se recueillir au chevet de la grande Dame. Les résidents de l’île Saint-Louis, habitués à être au balcon tous les soirs depuis mars, ont pu pour certains capter quelques images choc.

« Il y a d’abord eu une odeur de brûlé et quelques heures après une flèche (celle de Viollet-Le-Duc, ndlr.) s’effondre emportant avec elle le plus gros de la charpente », témoigne Didier, chef de secteur du réseau électrique. Lui et ses agents sont passés quelques heures plus tôt passés mettre le bâtiment aux normes. « Moi et les collègues, on a procédé aux changements de compteur comme on sait faire. ».

C’est ainsi que quelques heures plus tard, la toiture et la nef ont fini leur course au milieu du mobilier liturgique. « L’avantage avec le compteur Linky, nous explique Didier, c’est qu’il enregistre toute l’activité et l’envoi directement sur nos serveurs. Je suis étonné que l’enquête est prise autant de temps. J’imagine qu’Enedis a eu l’information seulement 20 min après le début de l’intervention des pompiers.

[Lire la suite]

Recommandé